JGLOBAL_ARTICLES

Pessaḥ פסח

Pessaḥ – du 14 au 21 Nissan

« Dans chaque génération, l’être humain doit se considérer comme s’il était lui-même sorti d’Egypte » Haggada

La fête de Pessaḥ dure sept jours selon le texte biblique (Ex. 12 :15 ; 13 :6). C’est une des fêtes les plus importantes du calendrier juif et elle a pour thème la liberté. Elle rappelle la sortie d’Egypte des enfants d’Israël relatée dans le chapitre 12 de l’Exode. Le mot Pessaḥ signifie « passer par au-dessus » et fait référence à la dernière plaie d’Egypte précédant cette sortie. La fête de Pessaḥ pourrait être la réunion de deux fêtes païennes du printemps, l’une célébrant la récolte du blé pour les agriculteurs et l’autre la reconnaissance des bergers pour leurs troupeaux. Le judaïsme a transformé ces deux fêtes en créant la fête de Pessaḥ et lui donnant une dimension historique et spirituelle de rappel d’un événement biblique. Pessaḥ est par conséquent à la fois la fête du printemps hag haaviv, hag hamatsoth, la fêtes des pains azymes, Zeman herouthénou, le temps de notre liberté et la fête de l’agneau pascal.

Pendant sept jours nous nous abstenons de manger des produits dérivés de cinq céréales : le hamets (levain) défini par le Talmud : orge, blé, avoine, seigle et épeautre. La consommation de la matsa est obligatoire au moins le premier jour pour le seder, repas organisé selon un ordre précis décliné dans la Haggada (récit). Au centre Maayan, le premier soir est organisé en famille ; les personnes seules peuvent soit être invitées soit venir à la synagogue pour un seder où chacun apporte un plat. Le second soir a lieu le seder communautaire, seder créatif et participatif où chants, musiques et surprises sont au rendez-vous.