Drashot de membres de la communauté

Drasha Haazinou 5779, M. Matarah

Parasha Haazinou, le vendredi 21septembre 2018 (soir)

---------------------------------------------------

Après Yom Kippour, nous revoilà à lire, à relire, la parasha Haazinou. Plus justement : nous revoilà à re-chanter Haazinou. Non, ça n’est pas tout à fait cela encore : des enfants seraient de nouveau là pour nous chanter Haazinou … Car c’est là l’exigence de l’Eternel. Il avait dit à Moise et à Josué dans la parasha précédente :

« Et maintenant, écrivez pour vous ce chant (hashira hazot) et enseigne-le [toi, Moise, avant ta mort] aux enfants d’Israël ; mets-le dans leur bouche afin que ce chant soit pour vous un témoin ed bivney yisrael. »

Les enfants des bney yisrael auront dans leur bouche un chant dicté par l’Eternel à Moise et à Josué pour qu’il soit un témoin en faveur, en direction (ed) des bney yisrael. Il n’y aura que la voix des enfants dans ce chant pour témoigner pour eux, au moment où l’Eternel se fera colère car son peuple se sera détourné, alors qu’il l’aura bien engraissé, pour frayer avec des divinités étrangères.

Il est question que Moise et Josué écrivent ce chant. Mais qu’est-ce qu’écrire un chant ? Est-ce en priorité la notation de la mélodie pour y inscrire des paroles ? Ou : des paroles musicalisées ? Il est certain là, qu’au moment où la Torah, qu’au moment où l’histoire de Moise touche à sa terminaison, et non à sa fin – la terminaison justement, comme en orthographe, autrement dit les dernières lettres – il est certain que le souci soit d’une voix autre, celle des enfants … et de la musicalité qui donnera lieu à son extension à toute la Torah, du fait des Taamim. L’Eternel nous dit : Il y a un taam que j’aime en particulier, avant tout autre : c’est la voix (le qol) des enfants. Pourquoi ? Peut-être parce qu’il n’est pas encore granuleux, frisant l’enraiement. Roland Barthes parle d’un grain de la voix pour dire la singularité vocale, érotisable, de chacun (Roland Barthes, Le grain de la voix). Dans la voix enfantine, l’Eternel aime que le sable ne soit pas encore advenu dans la voix (ce qui se spécifie en genre du fait de la mue, par exemple) et rêve, met tous ses espoirs en la liquidité, en un bruissement clair de la source. Il nous faudra donc nous, adultes, pas toujours musiciens, recevoir, encaisser les paroles terribles de Haazinou, par le biais de voix désarmantes : celles des enfants. Il n’y aurait que cela pour nous dessaisir de nos surdités, de nos entêtements, de nos caractères.

Le chant Haazinou, où c’est tantôt Moise qui parle et tantôt l’Eternel, est porté, proféré par la voix des enfants. L’Eternel et le prophète trouvent leur véritable place, vie (pour éviter le mot « incarnation »), témoignage, dans la voix enfantine. Et c’est tellement beau, tellement humble et fragile ! Tellement désespéré aussi de l’adulte … mais pour un espoir, pour une éternité d’espoir. De vous, adultes chevronnés, nous disent l’Eternel et Moise, nous n’attendons rien que de très prévisible : tout ce dont nous avons de vous l’habitude. Inutile de ressortir les archives ! On pourrait dire que l’après-coup de Kippour est Haazinou.

Alors prenons quelques passages, passages musicaux clefs, du chant Haazinou, et surtout imaginons-les, entendons-les chantés par la voix des enfants.

« Est-ce envers l’Eternel que vous agirez ainsi, peuple insensé et sans sagesse ? N’est-Il pas ton Père, ton acquéreur ? »

Que des enfants nous rappellent à la sagesse, passe encore ! Mais qu’ils nous chantent au sujet de l’Eternel « N’est-Il pas ton Père, ton acquéreur ? », ça c’est le comble !

« Halou hou avikha qanékha ? »

Traduction littérale             « N’est-Il pas Lui (hou) ton père, ton acquéreur ? »

D’abord, rappelle-toi, adulte, que ce Père-là, contrairement à toi mon père (petit père), là présent, ce Père-là, c’est un Lui, c’est une absence ! Et si tu t’amuses à mettre à la place de ce « hou », de cette non-personne dit-on en grammaire, une personne ou une idole, alors je me demande moi, enfant : à quoi ça t’a servi de grandir ? Franchement !

Haazinou justement est un chant où l’Eternel explose sur la base de ce « hou ». Une fois qu’il a mis à terre son peuple réfractaire, c’est pour se glorifier dans ces paroles !

« Voyez maintenant que Moi, Moi Je le suis (ki ani, ani hou :[ que Je, Je, (c’est un) Lui]), et il n’y a pas de divinité avec moi. (…)

Oui, j’élèverai vers les cieux ma main et je dirai : Je vis éternellement (véamarti : hay anokhi léolam). »

Il passe majestueusement du Ani au Anokhi : ce dont on a l’habitude. Mais surtout, Il dit qu’Il élèvera vers les cieux sa main ! Les cieux de l’Eternel, c’est quoi ? Ou est-ce que ça se joue pour Lui cette prise à témoin de cieux divins pour dire hay anokhi (vivant Je suis) ?

Au vu de cette parole, personne ne peut en douter qu’Il est vivant ! Pourquoi ? Pourquoi justement ? –N’oublions pas : « Vivant Je le suis » (hay anokhi) est mis dans la bouche des enfants qui chantent. L’éclat, la majesté, la grandiloquence de cet Eternel se manifestent dans la voix des petits. N’est-ce pas inouï ? L’énoncé intimidant est porté par une énonciation si douce et si fragile !

Là est peut-être le signe d’un grand équilibre, d’une grande beauté dans la Torah : l’existence magistrale de l’Eternel se manifeste par la voix des bney, par la voix des enfants. L’on comprend alors le souci de notre tradition de leur faire une place centrale.

La lettre de la cjl

 

 
Ne considère pas le vase mais ce qu’il renferme. Rabbi Méir

 
26
Vendredi   יום ששי
Avril 2019

Date Hébraique

21 Nissane 5779

כ״ג בניסן תשע״א

Avril - Adar II 5779
  • LU
  • MA
  • ME
  • JE
  • VE
  • SA
  • DI
    • 01
    • 02

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine sauf période de fêtes ou de vacances.

      Cours de liturgie pour adultes

      Familiarisation avec la liturgie à travers la lecture en commun des textes du siddour (vocabulaire, grammaire, discussion en commun du/des sens). Pour ce cours, il est recommandé de savoir au moins déchiffrer l'hébreu. Les notions de grammaire nécessaires seront précisées. Tous les mardis de 19h30 à 21h00 (sauf vacances scolaires et les fêtes).

    • 03
    • 04
    • 05
    • 06

      Paracha Tazria - פרשת תזריע

      Vous pouvez lire la paracha Tazria en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.

      Shabbat ha-'Hodesh



      logo sefarim

    • 07

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


      Cours sur Rashi et sur les Pirké Avoth (en alternance)

      Le dimanche matin de 11h00 à 12h30, ce cours pour adultes propose une étude autour des thèmes suivant en alternance :

      - la parasha dans le sillage de Rashi

      - l'hébreu moderne autour des Pirké Avoth

      (Sauf vacances scolaires et les fêtes)

    • 08
    • 09

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine sauf période de fêtes ou de vacances.

      Cours de liturgie pour adultes

      Familiarisation avec la liturgie à travers la lecture en commun des textes du siddour (vocabulaire, grammaire, discussion en commun du/des sens). Pour ce cours, il est recommandé de savoir au moins déchiffrer l'hébreu. Les notions de grammaire nécessaires seront précisées. Tous les mardis de 19h30 à 21h00 (sauf vacances scolaires et les fêtes).

    • 10
    • 11
    • 12
    • 13

      Paracha Metsora - פרשת מצורע

      Vous pouvez lire la paracha Metsora en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.

      Shabbat haGadol

      logo sefarim

    • 14

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


      Cours sur Rashi et sur les Pirké Avoth (en alternance)

      Le dimanche matin de 11h00 à 12h30, ce cours pour adultes propose une étude autour des thèmes suivant en alternance :

      - la parasha dans le sillage de Rashi

      - l'hébreu moderne autour des Pirké Avoth

      (Sauf vacances scolaires et les fêtes)

      L'art d'être parents

      Echange sur le thème "L'art d'être parents", au centre Maayan.

      Informations ici.

    • 15
    • 16

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine sauf période de fêtes ou de vacances.

      Cours de liturgie pour adultes

      Familiarisation avec la liturgie à travers la lecture en commun des textes du siddour (vocabulaire, grammaire, discussion en commun du/des sens). Pour ce cours, il est recommandé de savoir au moins déchiffrer l'hébreu. Les notions de grammaire nécessaires seront précisées. Tous les mardis de 19h30 à 21h00 (sauf vacances scolaires et les fêtes).

    • 17
    • 18
    • 19
    • 20

      Pessaḥ


    • 21

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


      Pessaḥ


      Cours sur Rashi et sur les Pirké Avoth (en alternance)

      Le dimanche matin de 11h00 à 12h30, ce cours pour adultes propose une étude autour des thèmes suivant en alternance :

      - la parasha dans le sillage de Rashi

      - l'hébreu moderne autour des Pirké Avoth

      (Sauf vacances scolaires et les fêtes)

    • 22

      Pessaḥ


    • 23

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine sauf période de fêtes ou de vacances.

      Pessaḥ


      Cours de liturgie pour adultes

      Familiarisation avec la liturgie à travers la lecture en commun des textes du siddour (vocabulaire, grammaire, discussion en commun du/des sens). Pour ce cours, il est recommandé de savoir au moins déchiffrer l'hébreu. Les notions de grammaire nécessaires seront précisées. Tous les mardis de 19h30 à 21h00 (sauf vacances scolaires et les fêtes).

    • 24

      Pessaḥ


      Groupe de paroles

      Perdre un enfant est une blessure qui ne se répare pas, on apprend à vivre avec.

      La CJL vous propose un groupe de paroles et de soutien pour les parents qui ont perdu un enfant avec Isabelle Crespelle, psychologue, psychothérapeute et le rabbin Pauline Bebe.

      Merci de nous prévenir de votre venue (01 55 28 83 84, contact@cjl-paris.org)

    • 25

      Pessaḥ


    • 26

      Pessaḥ


    • 27

      Paracha A'harei mot - פרשת אחרי מות

      Vous pouvez lire la paracha A'harei mot en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim 

    • 28

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


      Cours sur Rashi et sur les Pirké Avoth (en alternance)

      Le dimanche matin de 11h00 à 12h30, ce cours pour adultes propose une étude autour des thèmes suivant en alternance :

      - la parasha dans le sillage de Rashi

      - l'hébreu moderne autour des Pirké Avoth

      (Sauf vacances scolaires et les fêtes)

    • 29
    • 30

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine sauf période de fêtes ou de vacances.

      Cours de liturgie pour adultes

      Familiarisation avec la liturgie à travers la lecture en commun des textes du siddour (vocabulaire, grammaire, discussion en commun du/des sens). Pour ce cours, il est recommandé de savoir au moins déchiffrer l'hébreu. Les notions de grammaire nécessaires seront précisées. Tous les mardis de 19h30 à 21h00 (sauf vacances scolaires et les fêtes).

    • 01
    • 02
    • 03
    • 04
    • 05
     

    cjl nitsa

    10 - 14 rue Moufle
    75011 Paris
    Tèl : 01 55 28 83 84
    Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

    logo france culture

    Écoutez le rabbin Pauline Bebe dans le documentaire diffusé sur France culture «Femme pasteur et femme rabbin», de Virginie Oks et Assia Khalid (prise de son : Yann Fressy)



    logo europe 1

    Interview du Rabbin Pauline Bebe dans l'émission des clics et des claques du 18/12/2013.
     


    Huffington Post

    Les articles de Pauline Bebe à lire sur le site du Huffington Post




    Interview du Rabbin Pauline Bebe sur la radio France Info, le 4 décembre 2011


    EMOUNA - L'Amphi des religions


    Cette initiative, issue de notre communauté et d'autres représentants du judaïsme, du christianisme, de l'islam et du bouddhisme, a reçu le soutien de l'Etat et des institutions religieuses. Elle est réalisée en partenariat avec Sciences Po et s'organise autour d'un collège des fondateurs du projet, présidé par  notre ami Frédéric Puigserver. Elle s'appuiera sur le Professeur Jean-Marie Donegani, conseiller scientifique du programme.
    En savoir plus…

    Faites un don