Tazria–metsora 5770 - Les dix commandements d’Internet

La tradition juive par un jeu de mots associe, le terme metsora à motsi shem ra (TB, Ar. 15b) – la personne affectée par la maladie de tsoraat, une maladie que personne ne peut identifier puisqu’elle atteint les personnes, les maison et les habits – à la personne qui exprime littéralement un “mauvais nom”, qui calomnie.

Cette association provient du récit biblique (Nombres 12 :1) lorsque Miriam, la sœur de Moïse, dit du mal de la femme de Moïse. On ne sait pas ce qu’elle dit mais Myriam est frappée de cette maladie étrange immédiatement après. Il est difficile pour nous aujourd’hui de nous sentir concernés par cette maladie, et en particulier par le fait qu’un certain comportement pourrait entraîner une intervention immédiate de Dieu ; en revanche nous pouvons facilement nous reconnaître dans un commérage ou une mauvaise utilisation du langage.

La tradition juive a toujours insisté sur une bonne utilisation un langage et l’ouvrage du Hafets Haim (Israël Meir Hacohen 1838-1933), intitulé shemirat halashon (1873) est un exemple de l’importance de la littérature sur le sujet.
Jewish Tradition, by a play on words, associates metsora to motsi shem ra (TB, Ar. 15b); the one who is affected by the disease of tsoraat, an disease that no one is able to identify, since it affects people, houses and clothes - to one who utters literally “a bad name,” who slanders. This association also comes from the biblical story (Num. 12: 1) of when Miriam, Moses sister, says something bad about Mose’s wife. We are not told what she says but Miriam is subsequently stricken with this same strange sickness. This disease is not something we might easily relate to today, especially the fact that a particular behavior would cause the immediate intervention of God, but what we can indeed easily relate to is gossiping or misusing our language. The Jewish Tradition has always insisted on the correct use of language, and works, such as Shemirat Halashon (1873° by the Hafets Hayyim (Israel Meir hacohen1838-1933), is but an example of the extensive literature in this domain.

Ce qui m’étonne toujours est que nous nous vivons dans un monde de “mega” communication. Les êtres humains n’ont jamais communiqué si vite, de manière si efficace et sur de si grandes distances. Prenons le simple exemple de cette drasha que j’écris dans un TGV allant de Paris à Tours et dès demain ces mots seront envoyés dans le monde entier aux différents membres de l’Union Mondiale pour le Judaïsme libéral (WUPJ).
What always strikes me as amazing is that we live in a world of “mega” communication. Human beings have never communicated so fast, so efficiently, and over such great distances with the Internet. The mere example of this drasha that I am writing on a TGV speed train, going from Paris to Tours, and by tomorrow these words will be sent all over the world to the different constituents of the World Union for Progressive Judaism.

Oui, nous communiquons avec des textos, des telephones, des blackberry, des ordinateurs, face-book (j’observe mes enfants qui parlent avec 25 personnes différentes au même instant, envoyant des SMS tout en –ils me l’affirment – faisant leurs devoirs de classe) mais d’un autre côté nous ne passons pas plus de temps à nous soucier de l’outil de base du langage : les mots devarim.
Yes we are communicating through text-messages, phones, blackberries, computers, face book (I watch my children talking with 25 different people at the same time, sending sms, listening to music and -they assure me- and doing their homework), but on the other hand, we are not spending any extra time paying attention to the most basic tool of language: words, devarim.

Oui les mots ont exactement le même pouvoir aujourd’hui qu’à l’époque de la Bible. Ils peuvent consoler, ils peuvent blesser, ils peuvent apporter l’espoir ou le désespoir, la joie ou l’anxiété et en particulier lorsque nous écrivons des courriers électroniques.
Yet words have exactly the same power today as at the time of the Bible: they can soothe, they can hurt, they can bring hope or despair, joy or anguish. Because communication is so immediate, we often do not think of the power of words, especially when writing emails.

C’est pourquoi, j’aimerai proposer 10 lignes de conduite, fondées sur notre tradition qui nous aideraient à une utilisation plus éthique d’internet.
Therefore I would like to suggest 10 guidelines, based on our tradition, which could lead us to a more ethical use of the Internet.

1. You shall always reread a message before sending it : Hillel said : "Do not express in unintelligibles words with the hope of being understood later "(Pirkei Avoth 2:5). This might be, by the way, the real meaning of peroshim -pharisees- of whom we are the spiritual heirs of, i.e., "not the ones who are separated but the ones who are explicit !
1. Tu reliras toujours un message avant de l’envoyer : Hillel disait “Ne t’exprime pas en termes intelligibles dans l’espoir d’être compris plus tard (Pirkei Avoth 2 :5). C’est peut-être d’ailleurs le sens véritable du mot peroushim -pharisiens- dont nous sommes les héritiers spirituels, i.e. non pas ceux qui sont séparés mais ceux qui sont explicites !

2. " You shall wait before responding to a message that upsets you; never answer immediately. Ben Zoma says (Pirkei Avoth 4:2) hakovesh eth yitsro" who is the true hero, the one who conquers one's passion.
2. Tu attendras avant de répondre à un message qui te contrarie ; ne réponds jamais immédiatement. Ben Zoma disait (Pirkei Avoth 4 :2) hakovesh eth yistro : qui est le véritable héros, celui qui sait vaincre ses passions ».

3. Never talk about a third person in an email except for tachles matters (lashon shelishith  TB, Ar. 15b)
3. Ne parle jamais d’un tiers si ce n’est pour des questions tachles concrètes (lashon shelishith TB, Ar. 15b) 

4. Do not judge someone with out first being in his or her place (Pirkei Avoth 2:5 in the name of Hillel)
4. Ne juge personne sans avoir été préalablement à sa place (Pirkei Avoth 2:5 au nom d’Hillel)

5. Do not transfer an email without the author’s permission. (When someone says something to one's friend, the latter may not repeat it unless the first give permission  TB Yoma 4b)
5. Ne transfère pas un e-mail sans avoir eu la permission de l’auteur (lorsque quelqu’un dit quelque chose à un ami, ce dernier n’a pas le droit de le répéter sans que le premier ne lui donne la permission TB Yoma 4b)

6. Do not circulate an information without having first checked its veracity ( the seal of the Eternel is truth, emeth, TB, shab.55a; Yom.69b ; Sanh.64a)
6. Ne fais pas circuler une information avant d’avoir vérifié sa véracité (“le sceau de l’Eternel est la vérité » émeth TB, shab.55a; Yom.69b ; Sanh.64a)

7. Do not disclose private information (megalé sod TB, Sanh. 31a)
7. Ne révèle pas une information privée (megalé sod TB, Sanh. 31a)

8. Do not openly show images or information that should be kept private about yourself.. Bilam is said to have admired the tents of Israel because their windows were not facing each other, thus guarding each other's privacy.
8. Ne montre pas publiquement des images ou des informations te concernant qui devraient rester privées. On dit de Bilam qu’il a admiré les tentes d’Israël parce que leurs ouvertures ne se faisaient pas face, préservant ainsi l’intimité de chacun.

9. Do not defame. lashon hara (TB, BM 58b)
9. Ne médis pas lashon hara (TB, BM 58b)

10. Do not be a talebearer. rekhilouth (Lev. 19:6) R. Nehemiah taught : do not be like the peddler, who transports, the words of one to the other and the words of the other to the one" (TJ. Pe 1:1, 16a).
10. Ne colporte pas rekhilouth (Lév. 19 :6) R. Nehemiah a enseigné : ne soit pas comme le colporteur qui transporte les paroles de l’un à l’autre et de l’autre à l’un” (TJ. Pe 1:1, 16a).

We often think that e-mails or text messages are like oral conversation; that once the words are pronounced they disappear, but it is not the case. They stay in the minds of people that have been hurt, and the pain is difficult to erase. A little click can cause a great shock: let us take our time, zeman nakat, let us hurry slowly so that we be motsi shem tov uttering good words, words of good.

Nous considérons souvent les messages électroniques comme des conversations orales, pensant qu’une fois que les mots sont prononcés, ils disparaissent mais ce n’est pas le cas. Ils restent dans l’esprit des personnes qui ont été blessées et la douleur est difficile à effacer. Un petit clic peut causer un grand choc : prenons notre temps, zeman nakat, dépêchons-nous lentement afin de mosti shem tov prononcer de bons mots, des mots de bien.

Rabbin Pauline Bebe

La lettre de la cjl

 

 
L'efficacité de la prière est dans son influence sur nous-même, dans son influence sur l'esprit humain . Rabbin John Rayner

 
18
Lundi   יום שני
Décembre 2017

Date Hébraique

30 Kislev 5778

כ״ג בניסן תשע״א

Décembre - Kislev 5778
  • LU
  • MA
  • ME
  • JE
  • VE
  • SA
  • DI
    • 27
    • 28
    • 29
    • 30
    • 01
    • 02

      Paracha Vayichla'h - פרשת וישלח

      Vous pouvez lire la paracha Vayichla’h en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim

    • 03

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


    • 04
    • 05

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive,... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine, sauf période de fêtes ou de vacances.

    • 06

      Développement de la bibliothèque

      Venez participer au développement de la bibliothèque.

      Plus d'informations ici.

    • 07
    • 08
    • 09

      Paracha Vayechev - פרשת וישב

      Vous pouvez lire la paracha Vayechev en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim

    • 10

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


      Rando Nitsa

      Une rando Nitsa aura lieu ce dimanche.

      Plus d'informations

    • 11
    • 12

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive,... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine, sauf période de fêtes ou de vacances.

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 13

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 14

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 15

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 16

      Paracha Mikets - פרשת מקץ

      Vous pouvez lire la paracha Mikets en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

      Grand concert de Ḥanouka 5778

      Allumage de 5e bougie et grand concert de Ḥanouka avec Emanuel Yerday et ses musiciens.

      Plus d'informations ici.

    • 17

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 18

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 19

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive,... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine, sauf période de fêtes ou de vacances.

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 20

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 21

      Rencontre littéraire : Isabelle Cohen, "Un monde à réparer"

      Rencontre littéraire avec Isabelle Cohen, historienne et auteur du livre "Un monde à réparer - le livre de Job, nouvelle traduction commentée".

    • 22
    • 23

      Paracha Vayigach - פרשת ויגש

      Vous pouvez lire la paracha Vayigach en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim

    • 24

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


    • 25

      Cheesecake veSefer

      Une journée dédiée au livre et à l'organisation de la future bibliothèque, tout en dégustant du cheesecake.


    • 26

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive,... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine, sauf période de fêtes ou de vacances.

    • 27
    • 28
    • 29
    • 30

      Paracha Vaye'hi - פרשת ויחי

      Vous pouvez lire la paracha Vayeh'hi en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim 

    • 31

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


    Prochaine fête : Ḥanouka
     

    cjl nitsa

    10 - 14 rue Moufle
    75011 Paris
    Tèl : 01 55 28 83 84
    Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

    logo france culture

    Écoutez le rabbin Pauline Bebe dans le documentaire diffusé sur France culture «Femme pasteur et femme rabbin», de Virginie Oks et Assia Khalid (prise de son : Yann Fressy)



    logo europe 1

    Interview du Rabbin Pauline Bebe dans l'émission des clics et des claques du 18/12/2013.
     


    Huffington Post

    Les articles de Pauline Bebe à lire sur le site du Huffington Post




    Interview du Rabbin Pauline Bebe sur la radio France Info, le 4 décembre 2011


    EMOUNA - L'Amphi des religions


    Cette initiative, issue de notre communauté et d'autres représentants du judaïsme, du christianisme, de l'islam et du bouddhisme, a reçu le soutien de l'Etat et des institutions religieuses. Elle est réalisée en partenariat avec Sciences Po et s'organise autour d'un collège des fondateurs du projet, présidé par  notre ami Frédéric Puigserver. Elle s'appuiera sur le Professeur Jean-Marie Donegani, conseiller scientifique du programme.
    En savoir plus…

    Faites un don