Sermons et drashot du rabbin Pauline Bebe

Vous le savez - Vayikra 5772

Shabbath hahodesh – 23 Mars 2012
dimanche 25 mars 2012, par le rabbin Pauline Bebe

Drasha du Rabbin Pauline Bebe - 
Shabbath hahodesh – 23 Mars 2012

Vous le savez, il est rare que je parle de l'actualité dans mes drashoth (1), pensant qu'à la source jaillissante des paroles de la Torah, vous trouverez comme moi une inspiration pour votre vie quotidienne et puis parce que la synagogue est comme un havre de paix qui nous protège du monde extérieur ; le shabbath nous donne un surplus d'âme neshama yetera (2) qui nous illumine comme les bougies du shabbath. Je ne vais pas manquer à la règle et je vais parler de Torah mais en la liant encore davantage cette fois à une actualité qui interroge, secoue, scandalise, nous fait verser des larmes, nous déchire.

Vayikra (3), « il appela » comment se fait-il disent les rabbins que Dieu ait eu besoin d'appeler Moïse ? Moïse son serviteur bien-aimé, à qui il avait parlé panim el panim (4) face à face, n'était-il pas attentif, à l'écoute, tout ouï ? Fallait-il que l'Eternel l'appelle pour qu'il lui prête l'oreille, qu'il entende, qui le comprenne ? Peut-être était-il trop occupé à écrire le détail de la loi pour entendre ce que Dieu avait à lui dire ? Moïse a-t-il sursauté comme un élève endormi que l'on sort brutalement de ses rêves pour l'éveiller à une réalité qu'il fuit ?

Alors peut-être que nous aussi sommes sourds à des appels parce que trop persuadés de notre bon droit, dans un confort douillet de nos convictions ronronnantes –il est des moments où il faut appeler, crier, ne pas laisser faire, ne pas laisser dire.

Ces derniers jours, des enfants et des adultes ont été monstrueusement assassinés parce qu'il étaient juifs, musulmans, noirs, parce que dans l'esprit d'un fou fanatique certains ont été au service d'un état démocratique pour lutter contre le terrorisme, pour les autres par pur antisémitisme. Cet homme est mort, et de même que nous ne devons pas nous réjouir de la mort des Egyptiens qui eux aussi ont tué des enfants, nous ne devons pas nous réjouir de la mort d'un ennemi. Ne pas nous réjouir non plus parce qu'au-delà d'un homme qui fait grimacer le visage de l'humanité, le fondamentalisme n'est pas éradiqué. Qu'il ne s'agit pas d'une communauté qui a été victime comme on a pu l'entendre dire mais de toute la communauté humaine qui a été frappée. « Lorsque l'on sauve une vie, c'est comme si l'on avait sauvé le monde entier dit le Talmud(5), et aussi lorsque l'on tue une vie, c'est comme si l'on tuait le monde entier ». Alors non, on en fait pas « trop » pour des enfants qui ont été poursuivis au sein même de leur école, pour des familles qui ont été plongées dans la tragédie d'un instant à l'autre et qui ne pourront plus jamais reprendre le cours de leur vie de la même façon. Nous pleurons avec elles les rires que l'on entendra plus, les sourires que l'on ne verra plus, et nous pleurons la défiguration du monde par de tels actes.

Nous ne pouvons accepter que ces morts soient banalisées, nous ne pouvons accepter que de tels actes soient commis au nom d'une religion quelle qu'elle soit, et les perpétrer en mentionnant le nom divin est un blasphème. Nous ne pouvons assimiler des croyants respectueux de la vie humaine avec des fondamentalistes terroristes qui ne cherchent qu'à détruire. Nous partageons l'angoisse de tous ces parents qui ont peur de voir leurs enfants être séduits, détournés, embrigadés dans ces mouvements qui prône la haine, le mensonge et la destruction.

Pourquoi le alef (6) de Vayikra est-il plus petit ? Peut-être parce que chaque fois que l'ombre, l'obscurantisme gagne sur la lumière, la réflexion, la pondération, l'alef (7) de Dieu se rétrécit, l'être humain foule les pieds de la shekhina (8), comme en nous même notre humanité se rétrécit, l'étincelle divine vacille. Alors c'est à nous d'appeler vayikra (9), de réveiller nos consciences pour clamer haut et fort que l'éthique vaincra sur la violence, que le sort de chaque être humain quelle que soit sa couleur de peau, ses convictions, sa religion, son origine, que le sort de chaque être humain est de notre ressort, que nous ne pouvons fermer les yeux, boucher nos oreilles devant la souffrance, l'injustice, l'iniquité. Mon prochain me concerne, je suis le gardien de mon frère (10). Nous devons lever la voix, Vayikra, nous devons être vigilants à la parole, aux actes, aux pensées qui s'infiltrent sournoisement dans nos cœurs pour les rendre de pierre, nous devons nous rappeler à notre humanité, rappeler l'autre à son humanité. C'est notre devoir de juifs, c'est notre devoir d'être humain. Que la lumière du shabbath apporte le réconfort aux endeuillés et la force à l'humanité de se relever.

Rabbin Pauline Bebe

 

=================

1 Sermons
2 âme supplémentaire
3 Lév. 1:1. Premier mot du texte lu cette semaine dans la Torah (parasha)
4 Ex.33:11
5 M. Sanh.5:5
6 La dernière lettre du mot est écrite sur la parchemin de la Torah dans une écriture plus petite que les autres
7 La lettre alef a été souvent associé à Dieu et au chiffre 1
8 La Présence Divine
9 Il appela-Lév.1.1
10 cf. Gen.4:9 où Caïn qui vient de tuer Abel dit : « Suis-je le gardien de mon frère ?

La lettre de la cjl

 

 
Dieu n'est-il pas le poète suprême en tant qu'il improvise les mondes ? Vladimir Jankélévitch

 
16
Samedi   יום שבת
Décembre 2017

Date Hébraique

28 Kislev 5778

כ״ג בניסן תשע״א

Décembre - Kislev 5778
  • LU
  • MA
  • ME
  • JE
  • VE
  • SA
  • DI
    • 27
    • 28
    • 29
    • 30
    • 01
    • 02

      Paracha Vayichla'h - פרשת וישלח

      Vous pouvez lire la paracha Vayichla’h en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim

    • 03

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


    • 04
    • 05

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive,... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine, sauf période de fêtes ou de vacances.

    • 06

      Développement de la bibliothèque

      Venez participer au développement de la bibliothèque.

      Plus d'informations ici.

    • 07
    • 08
    • 09

      Paracha Vayechev - פרשת וישב

      Vous pouvez lire la paracha Vayechev en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim

    • 10

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


      Rando Nitsa

      Une rando Nitsa aura lieu ce dimanche.

      Plus d'informations

    • 11
    • 12

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive,... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine, sauf période de fêtes ou de vacances.

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 13

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 14

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 15

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 16

      Paracha Mikets - פרשת מקץ

      Vous pouvez lire la paracha Mikets en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

      Grand concert de Ḥanouka 5778

      Allumage de 5e bougie et grand concert de Ḥanouka avec Emanuel Yerday et ses musiciens.

      Plus d'informations ici.

    • 17

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 18

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 19

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive,... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine, sauf période de fêtes ou de vacances.

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 20

      Ḥanouka

      Du 12 décembre au soir (première bougie) au 20 décembre au soir (dernier allumage : 19 décembre au soir).

    • 21

      Rencontre littéraire : Isabelle Cohen, "Un monde à réparer"

      Rencontre littéraire avec Isabelle Cohen, historienne et auteur du livre "Un monde à réparer - le livre de Job, nouvelle traduction commentée".

    • 22
    • 23

      Paracha Vayigach - פרשת ויגש

      Vous pouvez lire la paracha Vayigach en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim

    • 24

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


    • 25

      Cheesecake veSefer

      Une journée dédiée au livre et à l'organisation de la future bibliothèque, tout en dégustant du cheesecake.


    • 26

      Cours de judaïsme

      Animé par les rabbins Pauline Bebe (CJL - Centre Maayan) et Tom Cohen (Kehilat Gesher) en alternance, ce cours aborde les grands thèmes du judaïsme : "étapes de la vie juive, sens des fêtes et des pratiques religieuses, sens des prières, principales lignes de l'histoire et de la philosophie juive,... "

      L'inscription est obligatoire (avoir suivi la mékhina d'hébreu est un pré-requis).

      Ce cours a lieu chaque semaine, sauf période de fêtes ou de vacances.

    • 27
    • 28
    • 29
    • 30

      Paracha Vaye'hi - פרשת ויחי

      Vous pouvez lire la paracha Vayeh'hi en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.



      logo sefarim 

    • 31

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


    Prochaine fête : Ḥanouka
     

    cjl nitsa

    10 - 14 rue Moufle
    75011 Paris
    Tèl : 01 55 28 83 84
    Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

    logo france culture

    Écoutez le rabbin Pauline Bebe dans le documentaire diffusé sur France culture «Femme pasteur et femme rabbin», de Virginie Oks et Assia Khalid (prise de son : Yann Fressy)



    logo europe 1

    Interview du Rabbin Pauline Bebe dans l'émission des clics et des claques du 18/12/2013.
     


    Huffington Post

    Les articles de Pauline Bebe à lire sur le site du Huffington Post




    Interview du Rabbin Pauline Bebe sur la radio France Info, le 4 décembre 2011


    EMOUNA - L'Amphi des religions


    Cette initiative, issue de notre communauté et d'autres représentants du judaïsme, du christianisme, de l'islam et du bouddhisme, a reçu le soutien de l'Etat et des institutions religieuses. Elle est réalisée en partenariat avec Sciences Po et s'organise autour d'un collège des fondateurs du projet, présidé par  notre ami Frédéric Puigserver. Elle s'appuiera sur le Professeur Jean-Marie Donegani, conseiller scientifique du programme.
    En savoir plus…

    Faites un don